Un mental à toute épreuve… une enquête journaldunet.com

 

En affaires, le succès repose en grande partie sur vos compétences. Mais il ne dépend pas moins de votre confiance en vous-même. Les évènements de la vie professionnelle mettent en effet votre optimisme à rude épreuve et, sans un mental d’acier, vous serez vite submergé par le doute.

Assurance, résistance au stress et capacité à se transcender dans les grandes occasions, découvrez les ingrédients qui vous forgent un mental à toute épreuve.

ne vous lamentez pas, remontez sur le ring dès que possible. Réagir plutôt que se plaindre:

Selon l’adage populaire, ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. Pensez-y pour rebondir après un échec et continuer à aller de l’avant. Patrick Georges, professeur de management et neurochirurgien, prend en exemple le champion de tennis. « Après une balle raté, le joueur de tennis va rapidement oublier cet échec, ce passé immédiat, pour se focaliser sur l’action à venir. »

Faites de même avec les différents challenges de votre vie professionnelle. Pierre, jeune commercial dans l’agro-alimentaire, affirme enchaîner les rendez-vous clients sans s’appesantir sur les refus éventuels. « J’opère dans un marché extrêmement concurrentiel et me trouve plutôt en position de faiblesse vis-à-vis de mes clients, explique-t-il. L’échec fait tout autant partie de mon quotidien que la réussite et c’est précisément ce qui me stimule. Chaque rendez-vous est un nouveau défi. »

 

Repousser ses limites:

vous engrangerez de la confiance à jouer à l'équilibriste.

« L’audace et l’intrépidité ont toujours été des facteurs de réussite », affirme Patrick Georges. C’est en vous mettant en danger que vous pourrez vous distinguer des autres et attirer l’attention de votre hiérarchie. Surtout, en repoussant vos limites, vous gagnerez en assurance.

Plutôt que de vous laisser enfermer dans un train-train quotidien, prenez des risques. Soyez proactifs en proposant des projets innovants ou en prenant en main des dossiers qui s’éloignent un peu de votre champ d’intervention mais qui vous permettent d’acquérir de nouvelles compétences. Bertrand, un informaticien de nature plutôt timide, s’est un jour vu proposer par sa hiérarchie d’organiser un séminaire de formation à un logiciel. « Avant d’accepter, j’ai longtemps hésité, de peur de ne pas être à la hauteur. Si les débuts se sont révélés un peu difficiles, je me suis vite pris au jeu et je n’appréhende plus ce type d’exercice. »

 

Relativiser les enjeux:

restez zen quoiqu'il arrive.

« Chez les champions, la passion n’inhibe pas, elle transcende », constate Hubert Ripoll. Avant d’aborder une épreuve cruciale, demandez-vous quels en sont les enjeux et ce qu’ils représentent pour vous. Relativiser vous permet de désacraliser les enjeux et d’aborder l’épreuve de manière sereine. Un rendez-vous avec un client, même important, est rarement crucial pour votre carrière.

Il faut s’efforcer de percevoir le côté positif d’un événement et d’éviter de vous laisser submerger par le doute. Répétez-vous par exemple que la situation pourrait certainement être bien pire. Cet optimisme permet de se rassurer et de tenir malgré une épreuve difficile à traverser.

 

Savoir s’entourer:

 

votre entourage peut vous soutenir.

« Notre entourage est primordial pour notre réussite, affirme Patrick Georges. En nous valorisant, il nous permet de gagner en confiance. » A l’inverse, lorsque l’on est perpétuellement sous le feu des critiques, il devient difficile de croire en soi, même pour les plus optimistes.

Il est donc important de savoir vous entourer de collaborateurs qui vous estiment et dont les personnalités sont complémentaires à la vôtre. Votre moral se nourrit des encouragements des autres. L’effet groupe peut aussi permettre de surmonter des épreuves difficiles. Ne dit-on pas que l’on est plus fort à plusieurs ? Alors tâchez de vous faire complimenter et n’oubliez pas de rendre la pareille quand cela se justifie.

Se mettre en confiance:

 

certains aiment se détendre et lire avant une intervention.

« Il est important de se constituer une routine lorsque l’on est confronté à des conditions de contraintes extrêmes », expose Hubert Ripoll. Nous avons tous nos petits rituels à l’image du sportif de haut niveau avant une épreuve ou du conférencier qui prépare ses prises de paroles.

« Les champions développent des stratégies d’auto-conditionnement destinées à provoquer un état de grâce en utilisant des rituels qui jouent une fonction d’amorçage de l’état désiré« , explique-t-il. C’est à ce prix qu’ils obtiennent ce sentiment d’aisance voire d’invulnérabilité qui leur permet de se transcender les jours de finale. A vous donc de vous créer votre petit rituel les jours de situations inconfortables pour passer cette épreuve avec succès.

 

Se faire plaisir avant tout:

le plaisir doit être une de vos motivations.

La notion de plaisir doit être au cœur de vos préoccupations. Hubert Ripoll développe à ce titre une théorie intéressante. « Les motivations d’une personne peuvent être orientées vers deux aspects entre lesquels elle doit trouver un bon équilibre : son activité et son ego ». Le champion qui veut à tout prix être le numéro un, et ainsi satisfaire son ego en oubliant de prendre du plaisir, fait fausse route : il n’est pas rare de le voir échouer face à une pression qu’il s’impose lui-même et qui est devenue trop lourde.

Cette recherche constante d’équilibre concerne aussi chacun d’entre nous. Un commercial doit trouver autant de plaisir à développer une relation commerciale avec un client qu’il en a à devenir le meilleur vendeur de son entreprise.

Hubert Ripoll est doyen honoraire de la faculté de sciences et de sport de l’Université de la Méditerranée et l’auteur de « Le mental des champions : comprendre la réussite sportive » aux éditions Payot.

Patrick Georges est neurochirurgien et professeur de management. Il est aussi l’auteur de « Etre au top : guide d’entrainement pour un mental d’acier » aux éditions Eyrolles.

Cette enquête a été réalisée par http://www.journaldunet.com.

Bonne vente,

Votre Acco préféré.

La Course est Constante, le Travail Primordial !