Secrets d’interrogatoire de police: juger = prisonnier

L’interrogatoire de police:

Vous êtes-vous déjà posé la question à savoir comment était pratiqué un interrogatoire de police ? Les méthodes secrètes enseignées aux enquêteurs de terrain du RAID ?  Vous désirez le découvrir sans passer par la case garde à vue ou prison  (et perdre ainsi toutes les valeurs locatives des hôtels que vous avez acheté sur le Monopoly : o ) ? Evidemment ! Alors creusons plutôt le sujet… [protected]

Gabin, Maigret - Secrets d'interrogatoire de police: juger = prisonnier

Asseyez-vous ma p’tite Dame… tout va bien se passer ! 

Les lunaisons sont prévisibles. Doucement, elles s’installent dans le temps et l’espace pour briller avec intensité tous les 29 jours 12 heures 44 minutes et 2,9 secondes (si si…). A 2h00 du matin cette nuit là, le disque d’argent étincelait et éclairait chaque chose de son intrigante lumière. Une agression à l’arme blanche venait d’avoir lieu. Un homme visiblement victime de l’extrême jalousie cocaïnée de sa compagne, avait été frappé de plusieurs coups de couteau au thorax, ce suite aux avances un peu trop bien accueillies par la victime, d’une adversaire féminine franchement aguicheuse (rien avoir avec l’affaire Nabilla je vous dis…). Les enquêteurs, tentant de maîtriser l’agresseuse supposée, étaient bien embarrassés: celle-ci est bien connue, étant une starlette de la télévision russo-austro-hongroise (si si encore…). Après de longues heures d’attente afin qu’elle retrouve ses esprits, après une longue séance d’identification (il a fallu trouvé le bon photographe…), il restait une part d’ombre et de taille: le « C’est cucul, c’est occupé » (CQQCOQP pour les intimes )!

C’est cucul c’est vite dit…

cave-se-rebiffe-1961- la blogosphère du commercialSelon le site « Psychologie – Criminologie – Police » psycripol.net, les enquêteurs spécialisés utilisent de manière incontournable la technique bien connue dans notre métier de commercial: le CQQCOQP ( Qui ? Quoi ? Où ? Quand ? Comment ? Combien ? Pourquoi ? ).

Sans entrer dans les détails, les hommes de terrain, qu’ils soient commerciaux ou enquêteurs, oublient trop souvent que cette technique se révèle très efficace ou au contraire littéralement stérile selon que vous ayez intégré une qualité primordiale et unique: l’écoute ouverte et dépassionnée !

Ok j’entends déjà vos pensées arriver jusqu’à moi déclarant que VOUS écoutez, et que VOUS maîtrisez parfaitement le questionnement.

Mais en êtes-vous si certain ? Laissez-moi glisser une pincée de doutes dans un terreau bien riche: arrivez-vous à vous abstenir de juger pendant que vous écoutez !!??

 « … les performeurs ont deux qualités importantes: l’empathie pour écouter et comprendre son interlocuteur, et la maîtrise de l’ego pour clôturer la vente. »

Les 5 points utilisés durant un interrogatoire par un enquêteur:

  • L’écoute active,
  • L’empathie,
  • La mise en rapport,
  • L’influence,
  • L’analyse du changement de comportement.

Cela vous rappelle votre dernier dialogue de vente ?

Durant une écoute active, lors d’une situation de crise, un négociateur des forces de l’ordre observera les éléments suivants:

1) L’encouragement:

Durant les négociations avec un criminel supposé, les membres négociants du R.A.I.D. (Recherche, Assistance, Intervention, Dissuasion) doivent apporter les preuves d’une écoute active, qu’ils sont concernés et concentrés sur les mots du sujet. Les négociateurs usent d’un langage non verbal accompagné de réponses courtes se rapprochant de l’intérêt mais aussi de l’inquiétude. En donnant des réponses vocales occasionnelles, brèves et tombées à point nommé, les négociateurs démontrent qu’ils suivent le sujet.

2) La paraphrase:

La paraphrase est, bien entendu, utilisée pour conforter, développer et transcender les propos du sujet.

Vous le savez comme moi, le comportement amenant systématiquement de la sympathie et de la confiance sont l’ « écoute » et l’utilisation de « dites m’en plus… ». Mais je le répète, ces deux qualités sont parfaitement stériles si vous passez votre temps à juger en silence votre interlocuteur et ce que vous entendez !

Menottes ou pas ?

En clair: vous jugez, vous perdez !

Le CQQCOQP demande une grande maîtrise de soiil exige de vous que vous abandonniez toute idée préconçue, que vous laissiez de côté, à l’image d’un bouddhiste en pleine méditation (merci Matthieu Ricard), toute pensée perturbatrice. Libre, le silence doit régner dans votre esprit. Pour remplir un récipient quel qu’il soit, il doit d’abord être vidé ! Croyez-moi, vos résultats en seront directement impactés.

Juger et écouter en même temps est antinomique et contre-productif. Ou vous écoutez, ou vous faites autre chose ! Dans certains rites initiatiques d’occident, on passe un temps très long à apprendre à se taire mais aussi et surtout à faire taire ses pensées, étant le meilleur moyen d’une écoute réelle ( :. CQFD!

Pour finir, j’ajouterai que les négociateurs du RAID évitent de ranger un interlocuteur dans une typologie spécifique. Bien qu’il faille identifier les points comportementaux majeurs de l’interlocuteur, il est impératif de conserver le caractère humain et donc unique de chaque cas. Chaque intervention est une situation à part entière devant être abordée avec humilité. Dans le cadre du métier de commercial, la créativité sera donc une arme de transformation majeure de la vente.

Soyez à l’écoute, abandonnez le jugement, soyez ouvert, et surtout rappelez-vous que… [/protected]

La Course est Constante, le Travail Primordial.

Cordialement,

Votre Acco Préféré.

Harald BRAHA